Imperial Chinese bowl 468x312 Une céramique rarissime adjugée 20 millions deuros

Une céramique rarissime fabriquée il y a près de mille ans dans un four impérial de Chine a été adjugée mercredi pour plus de 20 millions d’euros lors d’enchères fiévreuses à Hong Kong, qui témoignent du dynamisme du marché de l’art asiatique.

Cette coupelle céladon en forme de fleur, dont la paroi évasée est divisée en six lobes pour dessiner des pétales, date de la dynastie des Song du Nord (960-1127).

D’une couleur d’un bleu vert très pâle, tirant vers le gris lavande et imitant le jade, les céramiques « Ru », du nom de l’un des cinq grands fours opérant sous les Song, sont les plus rares de Chine.

On estime qu’il reste 79 pièces intactes dans le monde, pratiquement toutes dans des musées. Seules six « Ru » demeurent dans des collections privées, dont la coupelle « rince-pinceaux » mise en vente mercredi, d’un diamètre d’un DVD.

« Il y en a très peu parce que c’était des pièces impériales et parce qu’elles ont été produites pendant très peu de temps — vingt ans », avait expliqué récemment à l’AFP Jean-Paul Desroches, conservateur général au musée Guimet à Paris.

Le vent de folie qui a entouré cette céramique et son enchère élevée témoignent du dynamisme du marché de l’art asiatique, qui caracole en tête des records mondiaux.

Chinese porcelain bowl 468x312 Une céramique rarissime adjugée 20 millions deuros